Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Formation maritime et Gens de mer

Effectifs en augmentation dans les lycées professionnels maritimes de la DIRM NAMO

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 15 septembre 2017 (modifié le 22 septembre 2017)

Pour l’enseignement maritime de l’interrégion, cette rentrée est marquée par l’ouverture d’un BTS PGEM (pêche et gestion de l’environnement marin) au lycée professionnel maritime du Guilvinec. Il vient compléter l’ouverture en 2014 d’un BTS portant sur la maintenance des systèmes électo-navals (MASEN) au lycée professionnel maritime de Saint-Malo.

Les effectifs sont en augmentation (784 élèves contre 739 à la rentrée 2016). Recrutement satisfaisant en classe de CAP matelot et surtout en classe de 2nde cultures marines.

Après quelques années difficiles, sans doute liées aux crises sanitaires traversées par ce secteur professionnel, le recrutement se consolide depuis la rentrée 2016.

  À Étel

  • Un recrutement stable, un effectif satisfaisant en bac pro cultures marines.
  • Et un nouvel arrivant : M. Philippe Benot, précédemment professeur au lycée de Fécamp, qui remplace Luc Padellec en tant que directeur adjoint.
  • Lancement d’une réflexion sur l’ouverture d’un bac pro cultures marines par la voie de l’apprentissage.

  Au Guilvinec

  • L’ouverture du BTS PGEM dans le cadre de la carte des formations professionnelles gérée en étroite relation avec le Conseil régional Bretagne. L’établissement interviendra d’ailleurs aux Assises de la pêche qui se dérouleront les 21 et 22 septembre à Quimper pour présenter son projet.
  • Également la première rentrée pour Alice Guillemot qui vient de prendre le poste de directrice-adjointe.

  À Paimpol

  • Un effectif en légère augmentation grâce à une offre diversifiée (filières maritimes et filière maintenance nautique), et la classe de CAP matelot qui voit son effectif enfin stabilisé.
  • Côté matériels : un nouveau simulateur de mécanique marine et un projet d’acquisition d’un simulateur électrotechnique fin 2018.

  À Saint-Malo

  • Confirmation de la hausse des effectifs. Après quelques années difficiles, la filière cultures marines attire à nouveau les candidats et la classe de CAP matelot fait le plein. Lancement d’un BTS biotechnologies avec le lycée Maupertuis. Un nouveau simulateur machine.

  À Nantes

  • Effectif stable. Et des projets : souhait d’acquisition d’un simulateur « pont » et poursuite de la rénovation des bâtiments dans lesquels la Région a beaucoup investi.

  Un bon recrutement aussi dans les autres centres de formation

  • Changement de direction à la MFR Challans : Mme Christelle Retoux prend la suite de M. Francis Poisson. Le centre compte 24 élèves en bac pro cultures marines (voie scolaire et apprentissage).
  • Tout comme les lycées maritimes, le lycée professionnel Olivier Guichard à Guérande assure un recrutement satisfaisant en cultures marines (32 élèves en bac pro cultures marines).
  • Stabilité des effectifs à l’école de pêche des Sables d’Olonne, une des rares à proposer un CAP matelot par apprentissage.

Crédit photo : LPM Nantes/simulateur machine